SEN__9_

***

" Pour nourrir l'humanité, il suffirait de moins gaspiller "

(Le Monde du 18 février 2009)

Extrait d’un article paru hier sur le site du Monde :

« Au Royaume-Uni, un tiers de la nourriture achetée n'est pas consommé et, aux Etats-Unis, les pertes observées au niveau des différents systèmes de distribution sont estimées à environ 100 milliards de dollars par an.

A titre de comparaison, les besoins du Programme alimentaire mondial, qui vient au secours des populations souffrant de la faim, se sont élevés à 3,5 milliards de dollars (2,77 milliards d'euros) en 2008.

(…) 30 millions de tonnes de poisson sont rejetées à la mer chaque année. »

Cela peut paraître naïf ou idéaliste mais si chacun essayait de son côté de gaspiller un peu moins, on irait peut-être dans le bon sens. Cela peut se faire en s’approvisionnant de temps en temps directement auprès des producteurs locaux ou sur les marchés, en cuisinant un tout petit peu plus souvent, en ayant un peu moins recours à la production agro-industrielle, qui vend surtout de l’emballage et du transport (ainsi, le prix d’une pizza surgelée prête à consommer est composé surtout du coût de l’emballage, de son transport, et de l’énergie dépensée pour la cuisiner en usine).

Photo ci-dessus: port de pêche de Mbour, Sénégal