100_2087

Vous vous souvenez du mastodonte que j'avais emmené avec moi?

J'ai passé une après-midi à le couper en morceaux (hmmmpfff), le cuire à la cocotte-minute (trois tours de cuisson, hein), le réduire en purée et à congeler cette purée après l'avoir enfermée dans de petits sacs à congélation, en me disant que j'allais enfin essayer les cookies d'Anaik (voir le billet sur les cookies centristes).

Le jour venu de confectionner ces cookies, j'avais bien entendu oublié de décongeler ma purée, et donc j'ai utilisé de la compote de pommes, mais ça vous le savez déjà.

Et ben, l'autre jour, je me réveille avec une furieuse envie de gâteau au chocolat, vous savez, le gâteau tout bête, moelleux, sucré, pas coulant, pas mi-cuit, juste un bon gâteau comme on en a tous fait pour la fête de l'école en juin 1982... Et vient à mon souvenir toute cette purée de courge au congélateur... et là je me dis que je pourrais essayer de mettre à profit les savoureuses leçons de Miss Julie Andrieu, qui dans son dernier livre, que je vous conseille*, explique entre autres comment utiliser la purée de potiron.

J'ai donc essayé de remplacer le beurre d'une recette de moelleux au chocolat par l'équivalent en yaourt à la vanille et de la purée de potiron.

Et ben, les amis, ce fut une révélation. Une damnation, une tuerie, un truc de ouf, trop bon, trop fondant, trop moelleux, même qu'il en restait plus pour la photo.

Chuis trop sympa de vous donner la recette, là.

Moelleux au chocolat trop d'la balle et sans beurre

- 125 g de farine avec levure (farine à gâteaux)

- un yaourt au lait entier à la vanille

- 2 cuillères à soupe de purée de potiron

- 200 g de chocolat à pâtisser

- 4 oeufs

Préchauffer le four à 180°.

Mélanger la farine, une pincée de sel, le yaourt, la purée de potiron et le chocolat fondu. Ajouter les oeufs un par un en mélangeant bien à chaque fois.

Verser dans un moule rond de 26 cm, beurré et fariné, et faire cuire 30 mn - pas une de plus.

* Mes secrets pour garder la ligne sans régime, de Julie Andrieu, éditions Robert Laffont, oui je sais je me jette sur tous les bouquins dans ce genre... je suis une faible femme...

** post-scriptum de 14:16 pour Grand Chef dont je n'avais pas lu le billet: n'y vois-là aucune allusion politique... mon renoncement au beurre ne signifie rien!!