000_0474

Aaaah j'en suis tellement contente que je me mets à parler anglais...

Tout ça c'est de la faute de nos divas de la culinoblogosphère, j'ai nommé Cléa et Scally, qui m'ont donné une folle envie au fil de leurs billets de goûter aux beurres - ou crèmes, c'est quand même plus élégant en ces temps de régimes, qui feront, les régimes, l'objet d'un prochain billet, mais je m'égare - bref, envie de goûter aux crèmes d'oléagineux: cacahuètes, noix de cajou, amandes, et autres. Scally indique d'ailleurs un lien vers le blog de Virginie qui explique très bien comment les réaliser soi-même.

Je me suis donc lancée avec des noix de cajou (achetées non salées, en gros, chez un épicier de la rue Jean-Pierre Timbaud à Paris, comme ça vous savez tout) mais on peut faire ça d'après les commentaires lus ici et là avec des amandes, des pistaches, etc... J'ai suivi scru-pu-leu-se-ment la méthode de Virginie (voir plus haut) et elle est parfaite.

Avantage du fait maison: c'est moins cher, on évite d'éventuels conservateurs et autres additifs douteux, et on est sûr d'en trouver... car les supérettes bio ne courent pas les rues, ma bonne dame (... surtout à Saint E. de M., n'est-ce pas?)

Bon revenons à nos hannetons, ma photo est vraiment nulle et je fais la honte de mon photographe de père, le pot est encore plus nul mais c'est le seul contenant qui me soit tombé sous la main lorsque je dansais de joie dans ma cuisine avec mon bol de mixer à la main... J'ai illico goûté la chose sur du pain grillé avec un bol de velouté de brocolis, et c'était fameux.

En plus le blog de Cléa, et bien d'autres, sont pleins de bonnes recettes à faire avec ce type de crèmes; sachez bonnes gens qu'elles constituent notamment une excellente alternative au beurre et autres graisses d'origine animale. Voui voui voui.

Alors, elle est pas belle la vie?