gaza

J'ai passé mes premières années en Israël. J'ai même fréquenté l'école primaire (la quita aleph, ou classe A, l'équivalent du CP) pendant quelques mois. Je me souviens d'une affiche qui était peut-être dans notre classe (Ou bien était-ce au dispensaire? Je ne sais plus...) qui présentait, en photos noir et blanc, les différentes manières utilisées par les terroristes pour cacher une bombe. L'une d'entre elles consistait à dissimuler un engin explosif... dans une pastèque. J'ai bien failli développer une véritable phobie de la pastèque. Aujourd'hui encore, je ne peux pas voir une pastèque sans y penser.

Alors aujourd'hui en regardant le très beau programme d'Arte Gaza/Sderot, je me demande quelles genres de phobies vont développer les gamins et gamines qui vivent aujourd'hui là-bas. Je me demande d'ailleurs si je souhaite le savoir.