100_2795

Si aujourd'hui il n'y a rien de plus hype que ch'Nord, pour moi, ducasse, chicons et wassingue, c'est pas tout neuf, n'est-ce pas Tata Clara? Même si celui qui parle le mieux chti dans la famille s'est exilé en Haute-Savoie...

Je n'ai jamais vraiment aimé les chicons, bien que les endives au jambon aient été un classique de la table de mes grands-parents (je les repoussais d'un air dégoûté et mangeais le jambon en espérant que personne ne le remarque, ce qui ratait à tous les coups). Aujourd'hui, manger des légumes il le faut, et donc je ne désespère pas de trouver une recette qui me les fasse aimer. J'y suis presque parvenue avec cette tarte qui contient il est vrai une bonne dose de maroilles. La prochaine fois, j'essaye avec du vieux lille.

La pâte à tarte: j'ai adopté un grand classique qu'on voit partout sur le net, avec des petits suisses. Le résultat est toujours parfait.

  • quatre petits suisses

  • 250g de farine

  • 110g de beurre mou

  • sel et poivre

Mettre dans le bol du robot équipé de la lame tous les ingrédients. Laisser tourner jusqu'à ce qu'une boule de pâte se détache des parois du bol. Réserver.

Les chicons: couper quatre ou cinq endives à quelques centimètres de la base afin de les débarasser de leur trognon et enlever les feuilles extérieures. Emincer finement. Faire revenir au moins 15 mn avec un peu d'huile d'olive, il faut que tout le jus soit bien évaporé et que les endives soient bien compotées.

Préchauffer le four à 220°.

Etaler la pâte et garnir un moule de 28 cm de diamètre.

Mixer ensemble deux oeufs, un verre de lait et 250g de maroilles coupé en morceaux.

Etaler les chicons sur la pâte après les avoir bien égouttés si nécessaire. Verser le mélange lait-oeufs-fromage sur les chicons. Enfourner au moins 40 minutes, jusqu'à ce que la tarte soit bien dorée.